Winter Family, un duo inatendu

Quoi de plus improbable que ce duo réunissant une chanteuse israélienne et un pianiste lorrain fraîchement diplômé d’un Doctorat de géopolitique, ancien membre d’un groupe de hard core aux oreilles duquel seuls Berio, Bach et NTM trouvent grâce ?
Un duo unique pour la plus inattendue et la plus belle découverte de 2007.

Plus qu’elle ne chante, Ruth Rosenthal psalmodie, déclame, crie, murmure, des paroles cabalistiques en anglais ou Hébreu.
Elle est sobrement accompagnée par Xavier Klaine au piano et à l’harmonium, d’où s’extraient des notes soutenues pour baliser les chemins empruntés par Ruth.

Débarrassée de toutes les scories ornementales, la musique révèle son essence même : ce qu’elle a en elle de plus brut, vraie, irrécusable. C’est à travers cette musique de retenue et dénuement quasi ascétique, qu’ils parviennent à nous toucher au plus profond de nous mêmes et à nous révéler des sensations insoupçonnées.

Au fur et à mesure, ils parviennent progressivement à construire un univers envoûtant, fragile et splendide. Tous les morceaux, ont leur singularité propre. Ils sont néanmoins reliés entre eux par un lien ténu mais indéfectible, l’ensemble s’assemblant pour former finalement une sorte de mobile qui trouverait un fugace équilibre…Tout est suspendu, sensible au moindre souffle, à la moindre respiration.

Attention, on ne sort pas indemnes de son écoute : comme souvent face à la découverte d’un univers qui nous est inconnu, on se retrouve chamboulé et abasourdi, mais aussi apaisé, et simplement heureux.
Et que demander de plus à de la musique ?
Si vous voyez, dites le moi, sinon courrez acheter ce disque.

« Winter Family » par Winter Family – Label Sub Rosa

Paul de Witasse, chroniqueur amateur (mais néanmoins éclairé) et, surtout, ami de culture&sens.



» A lire également dans même catégorie :

Déposer un commentaire