Le café I (anciennement café K) reste à ma connaissance un des rares endroits on l’on peut entendre des musiciens professionnels et talentueux jouer pour leur seul plaisir : un privilège à la portée de tous. C’est magique et ça se passe comme ça tous les mercredi soir au Café I, 156 rue du Fg St Martin 75010 M° Gare de l’Est. L’entrée est libre et le prix de la pression à 3 euros.

Le café I est vraiment unique.
On pénètre dans ce lieu, comme si on allait rendre visite à des parents éloignés dont on entend fréquemment parler mais que l’on connaît finalement peu. Qui imaginerait devoir payer pour aller rendre visite à son vieil oncle, ba là c’est pareil, aucun droit d’entrée.

J’ai ainsi eu la chance d’entendre Ludovic Beier (un des accordéoniste français de jazz les plus inspirés qui soit pour faire sortir la « boite à frisson » de son carcan flon flon, sourire indélébile et paillettes) qui prenait et surtout donnait beaucoup de plaisir à jouer avec les remarquables Daniel John Martin (violoniste dans le style manouche, crooner charmeur, siffleur talentueux), Angelo Debarre (une des plus grands guitaristes de style manouche : l’élégance mélodique incarnée), Patrick Saussois (guitariste manouche de référence), Tibeure (le roi de la pompe michto) et Mondine Garcia (de la Choppe des Puces).

Ludovic Beier enlacé dans son « dépliant » (accordéon) n’était pas là pour démontrer son indéniable virtuosité ni pour faire danser une horde de résidents nostalgiques d’une maison de seniors mais juste pour s’exprimer comme il l’entend, pour converser musicalement avec ses amis comme on pourrait le faire au coin d’un zinc. Tout comme on se régale à assister à de brillantes conversations, on assista ce soir là à des échanges de haut vol. Un phrasé clair, limpide, inspiré, audacieux mais maîtrisé : de la grande classe. Une maîtrise absolu couplée à un indéniable plaisir communicatif. On en ressort en se disant qu’on aimerait partager leur langage pour s’immiscer dans leurs échanges puis on se dit qu’on est simplement ravi d’avoir partagé leur intimité et d’avoir déambulé dans leurs belles contrées.

Daniel John martin et Angelo Debarre jouent tous les mercredi au café I dans un registre manouche/jazz des plus exaltants et ils invitent chaque semaine des musiciens différents toujours de grand talents et venant juste par plaisir. Les soirées se terminent en bœufs improvisés où chaque musicien qui a son instrument, et le courage, peut se frotter aux meilleurs dans une ambiance de création spontanée et excessivement jubilatoire. Je vous invite chaleureusement à vous y rendre.

Musicalement votre,

Concert de Ludovic Beier / David John martin et Angelo Debarre au café I

Paul de Witasse, accordéoniste amateur et, surtout, ami de culture&sens.



» A lire également dans même catégorie :

Déposer un commentaire