Fragments de culture

Lu, Vu, Entendu… coups de coeur et billet d’humeur par l’équipe de culture&sens.


Sophie Chassat, qui fait partie de l’équipe de culture&sens, publie un livre audacieux et ludique pour aborder « hors cadre » la philosophie. Et si la société, la morale, les bonnes manières, les idées préconçues, les « on dit » et autres « il faut », avaient tort dans leur approche lisse, rigide et mesquine de la vie ? Et si les plus grands noms de la philosophie faisaient voler en éclats nos carcans mentaux, pour nous ouvrir à l’infini des possibles les plus paradoxaux ?

Lire la suite

Une saison à Paris

culture&sens salue la naissance d’un nouveau partenariat avec Une saison à Paris, qui est une sélection restreinte et subjective, hétéroclite et sensible de la vie culturelle parisienne. Surtout, l’intérêt de ce site est d’anticiper vos sorties et réserver à temps des spectacles dont les médias ne vous parleront qu’une fois les salles pleines. Une saison à Paris peut également construire des saisons culturelles dédiées notamment aux entreprises (sélection de spectacles et réservation de places). Nous sommes donc en mesure de vous proposer conjointement des activités culturelles au sein et hors de votre entreprise. Pour vous faire une idée, voilà une sélection de deux spectacles qui ont retenu l’attention d’Une saison à Paris :

Lire la suite

Que signifie l’expression « art culinaire » ? Depuis une vingtaine d’années, elle a progressivement envahi les discours médiatique et journalistique, témoignant des mutations profondes qui sont intervenues aussi bien dans le monde de la cuisine que dans celui de l’art. Chaque domaine a fait un pas vers l’autre : le champ de l’art contemporain s’est élargi jusqu’à intégrer le comestible, tandis que le cuisinier changeait de statut, devenant « créateur », à travers notamment la Nouvelle Cuisine. Son statut d’artisan semble depuis révolu. Les cuisiniers sont-ils devenus artistes ? Et les artistes cuisiniers ? C’est la question que pose Caroline Champion dans Hors-d’œuvre – Essai sur les relations entre arts et cuisine. Mais le plus simple est sans doute de lui laisser la parole.

Lire la suite

Le monde de l’art fonctionne comme une société secrète mondiale qui agit en plein jour. Le délit d’initiés n’y est pas interdit, mais recommandé. Décréter quels sont les « bons artistes », les « bonnes toiles », les « bons acheteurs », influencer les enchères, faire et défaire les cotes est le domaine réservé d’une centaine de décideurs.

Lire la suite

Paradoxe contemporain : les médias n’ont jamais été autant décriés, alors que les possibilités de participer ou de donner son opinion ne cessent de s’accroître (courriers des lecteurs, forums…). Marquant leur distance avec les médias traditionnels, ces discours des publics symbolisent les réappropriations hybrides des propos médiatiques et des événements contemporains par des individus.

Lire la suite

Le Louvre pendant la guerre

D’un côté, il y a la foule des grands jours, qui se bouscule sous la pyramide de verre saturée et dans la Grande galerie dans un brouhaha qui rappelle plus une gare parisienne le week-end de Pentecôte que la quiétude d’un musée. De l’autre, il y a une salle aux parois de béton cachée dans les profondeurs du Louvre médiéval, comme un abri antiaérien qu’on aurait creusé là pour les visiteurs fuyant la cohue. Dans cette crypte que les touristes pressés ignorent, des images font surgir un autre Louvre : la Vénus de Milo est ligotée comme une prisonnière, la Victoire de Samothrace descend le grand escalier Daru sur un chemin de madriers, la Joconde est emballée dans du papier d’amiante et partout, dans les galeries désertes, des caisses et des cadres vides gisant contre les murs.

Lire la suite

Un événement capital pour l’histoire de la littérature et pour l’histoire de France s’est déroulé à Paris, dans la soirée du lundi 30 mars, sans que personne n’en rende compte. A-t-on retrouvé les cendres de Jeanne d’Arc, prouvé que Louis XVII n’est pas mort en prison ou a-t-on enfin localisé avec certitude le trésor des Templiers ? Non, beaucoup plus important encore : l’Association cornélienne de France tenait séance ce soir-là pour dévoiler au public de nouvelles preuves irréfutables selon lesquelles Corneille serait l’auteur de la plupart des pièces de Molière, dont Le Misanthrope, Tartuffe, Dom Juan ou L’École des femmes. « Le petit chat est mort », réplique qui rendit célèbre Isabelle Adjani, était donc de l’auteur du Cid et Molière, en ce funeste premier avril—un comble pour le roi de la comédie—, dut se retourner dans sa tombe en soupirant, comme Rodrigue, « Et mon âme abattue / Cède au coup qui me tue ».

Lire la suite

Quelques mots, sous la forme de billets, sur des expositions ou des lieux à voir ou à revoir :

  • Alexander Calder, Les années parisiennes, 1926-1933,
  • Hors jeux,
  • La Grande Singerie du Château de Chantilly.

Lire la suite

Au premier regard, l’œil hésite : est-ce un livre ou une sculpture ? Car sous son coffret transparent et cinétique, conçu par le plasticien japonais Aki Kuroda, le livre jaune vibre et les lettres de la couverture semblent déjà danser. Comment faire le portrait de l’un des plus talentueux chorégraphes d’aujourd’hui ?

Lire la suite

Pourquoi la photo fait clic ?

Devinette : quel est le point commun entre Nice, Grenoble, Ruffec, Vannes, Perpignan, Pralognan-la-Vanoise et Montier-en-Der ? Une couleur politique ? Un sapin de Noël géant ? Non : grandes villes ou petits patelins, elles font partie des 78 communes françaises qui organisent chaque année un festival dédié à la photographie. Que l’on y célèbre la montagne, la mer, les reportages, les animaux ou le numérique, on s’y retrouve joyeusement pour des expositions, des projections et des débats qui attirent chaque année une foule de plus en plus nombreuse.

Lire la suite